Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘delaunay’


http://wp.me/Ph5jD-34

I just added a new sub-page to the Public Downloads Page.  This is a transcript of a 26 page booklet published in 1888 for the 10th-year anniversary of the first American Protestant Mission to Paris in January 1878, opened by my great-grandparents, Professor Jules de Launay, D.D., and his wife Anna Augusta (born Ollerrenshaw) de Launay. Jules was the second cousin of Martial Caillebotte (the elder).

Jules emigrated to the U.S. in 1841, and then returned to Paris with Annie as American missionaries in December 1877.  Their sons, Paul and Gaston were both born in Paris, as dual citizens.  Paul de Launay would later be awarded France’s two highest awards:  the National Order of the Legion of Honour (Ordre national de la Légion d’honneur) in 1950, and the medal of Officier d’Académie de France in 1936.  Additionally, in 1926, Paul de Launay was made a member of Société Académique d’histoire Internationale.

—————-

en français:

http://wp.me/Ph5jD-34

Je viens d’ajouter un nouveau sous-page à la page Téléchargements publics. Ceci est une transcription d’un livret de 26 pages publié en 1888 pour le 10e anniversaire l’année de la première mission protestante américaine à Paris en Janvier 1878, ouvert par mes grands-parents, le professeur Jules de Launay, DD, et son épouse Anna Augusta (né Ollerrenshaw) de Launay. Jules était le cousin au second degré de Martial Caillebotte (l’aîné).

Jules a émigré aux Etats-Unis en 1841, puis revint à Paris avec Annie comme missionnaires américains en Décembre 1877. Leur fils, Paul et Gaston sont tous deux nés à Paris, que la double citoyenneté. Paul de Launay sera plus tard attribué France les deux plus hautes distinctions: l’Ordre national de la Légion d’Honneur en 1950, et la médaille d’Officier d’Académie de France en 1936. En outre, en 1926, Paul de Launay a été fait membre de la Société Académique d’histoire internationale.

Advertisements

Read Full Post »


I hesitate to use “Newly Found Ancestors” as a title for today’s article, since just about every day it would likely seem appropriate, but since I found a mother lode of information today, it seems especially so.

I started out looking for more info on Paul, Jules, and Gaston de Launay on Ancestry.com.  Then I switched to just looking for anything with the Valpinçon name.  That’s when I found a lot of information in the French National Archives of Paris, online through Ancestry.com.

One of the first things I found was the birth record of August Boissière, who was the son of Anne (Valpinçon) Boissière.  Anne (born 4 Sep 1771) was the daughter of Gabriel Hippolyte Pinson de Valpinçon (died 1830) and his wife Anne Julie Féron (1745-1831).

9 Dec 1813 baptism record of Jules de Launay

Anne (Valpinçon) Boissière was the godmother of Jules de Launay, according to the baptismal record of 9 Dec 1813, at the Saint-Denis du Saint Sacrement Catholic Church located at Number 68, Rue de Turenne, in Paris.  Jules de Launay’s first cousin, Jules Valpinçon, was listed as his godfather, as well as being his namesake.  Pastor Paul Quinson was kind enough to stay open long enough for me to get a photo of the baptism record.  A low resolution photo of it appears to the right.

I also found evidence of the date of birth of Paul Valpinçon and his son, Henri.  Both were born in Paris.  I found the marriage date of Paul Valpinçon and Marguerite – in Paris.  I found the date of marriage of Hortense Valpinçon and Antoine Jacques Fourchy – in Paris.  In this marriage record between Hortense and Jacques, I also found the names of Antoine Jacques Fourchy’s parents:  Paul Fourchy and Marie Mathilde Chapellier married 25 August 1858.  That first led me to the names of Paul’s maternal grandparents, Louis Edmond Chapellier and Marie Trudon, and finally his paternal grandparents, Antoine Jules Fourchy and his wife Anne Céline Pincon de Valpincon.

Wait a minute, Anne Céline Pinçon de Valpinçon?  Yes, more Valpinçon family as we go up the Family Tree.  This makes the tree a bit more vertical.  However, when I got to Anne, I also found the Family Tree of the Marguerite Family on Ancestry.com.  It is an extensive tree, but with very few records attached to it online.  Much of it appears accurate at first look.  It appears that they know about Paul de Launay and Olive, but not Mabel.  They don’t seem know about the Carr Family, but do have three “Living de Launay” under Paul & Olive, and so it’s difficult to tell what they know for sure.  They also do not seem to know about the Caillebotte descendants, but know about the Clouet side.  They do not have the Valpinçon descendants of Jean-Baptist, which leads to cousins Philippe, Michel, Elizabeth, & Monique, but does know about the ones of Augustin Renè de Valpinçon (which leads to Paul and Hortense Valpinçon).

I have sent a message to our “Marguerite” Family cousins in the hopes of a response.  Updates to come when they are available.

———————

En français:

J’hésite à utiliser “Nouveaux ancêtres ont trouvé” un titre pour l’article d’aujourd’hui, depuis à peu près chaque jour, il serait probablement semblent appropriées, mais depuis que j’ai découvert un filon de l’information aujourd’hui, il semble particulièrement.

J’ai commencé à la recherche de plus d’infos sur Paul, Jules et Gaston de Launay sur Ancestry.com. Puis je suis passé à un peu à la recherche de quelque chose avec le nom de Valpinçon. C’est alors que j’ai trouvé beaucoup d’informations dans les Archives françaises du National de Paris, en ligne grâce à Ancestry.com.

Une des premières choses que j’ai trouvé était l’acte de naissance d’Auguste Boissière, qui était le fils d’Anne (Valpinçon) Boissière. Anne (née le 4 septembre 1771) était la fille de Gabriel Hippolyte Pinson de Valpinçon (mort en 1830) et son épouse Anne Julie Féron (1745-1831).

Anne (Valpinçon) Boissière a été la marraine de Jules de Launay, selon l’acte de baptême du 9 décembre 1813, à la Saint-Denis du Saint Sacrement Église catholique située au numéro 68, rue de Turenne, à Paris. cousin germain de Jules de Launay, Jules Valpinçon, a été répertorié comme son parrain, en plus d’être son homonyme. Pasteur Paul Quinson de Sainte-Denis a eu la gentillesse de rester ouvert assez longtemps pour moi d’obtenir une photo de l’acte de baptême. Une photo en basse résolution de celui-ci apparaît à droite.

J’ai aussi trouvé des preuves de la date de naissance de Paul Valpinçon et son fils, Henri. Tous deux sont nés à Paris. J’ai trouvé la date du mariage de Paul Valpinçon et Marguerite – à Paris. J’ai trouvé la date du mariage d’Hortense Valpinçon et Antoine Jacques Fourchy – à Paris. Dans ce dossier mariage entre Hortense et Jacques, j’ai également trouvé les noms des parents Antoine Jacques Fourchy: Paul et Marie Mathilde Fourchy Chapellier mariés le 25 août 1858. Cela m’a d’abord conduit à les noms des grands-parents maternels de Paul, Louis Edmond Chapellier et Marie Trudon, et enfin ses grands-parents paternels, Jules Antoine Fourchy et son épouse Anne Céline Pincon de Valpinçon.

Attendez une minute, Anne Céline Pinçon de Valpinçon? Oui, plus de famille Valpinçon que l’on monte l’arbre généalogique. Cela rend l’arbre un peu plus vertical.Cependant, quand je suis arrivé à Anne, j’ai aussi trouvé l’arbre généalogique de la famille Marguerite sur Ancestry.com. Il s’agit d’un massif d’arbres, mais avec très peu d’enregistrements qui s’y rattachent en ligne. Une grande partie de celui-ci semble exacte au premier coup d’oeil. Il semble qu’ils savent à propos de Paul de Launay et Olive, mais pas Mabel. Ils ne semblent pas connaître la famille Carr, mais avons trois «Vivre de Launay» en vertu de Paul & Olive, et il est donc difficile de dire ce qu’ils savent à coup sûr. Ils ne semblent pas connaître les descendants Caillebotte, mais savoir sur le côté Clouet. Ils n’ont pas les descendants de Valpinçon Jean-Baptiste, qui conduit à des cousins Philippe, Michel, Elizabeth, et Monique, mais ne savent sur ceux d’Augustin René Valpinçon de (ce qui conduit à Paul et Hortense Valpinçon).

J’ai envoyé un message à nos “Marguerite” cousins de la famille dans l’espoir d’une réponse. Mises à jour à venir, quand elles sont disponibles.

Read Full Post »

%d bloggers like this: